Petite fable qui soulève des questions ...

February 17, 2008

 

Un pêcheur béninois se repose sous un manguier, non loin d'une rivière. Un "développeur", expert international ou membre d'une ONG, s'approche de lui et lui demande ce qu'il fait là au lieu d'aller à la pêche. Le pêcheur lui répond qu'il est revenu de la pêche et qu'à présent il souhaite se reposer un peu. Le développeur entreprend alors de lui expliquer qu'il doit au contraire redoubler d'efforts. Une discussion s'engage alors entre les deux larrons :

- "Pourquoi dois-je redoubler d'efforts ?, demande le pêcheur

- "Et bien, pour accroître ta production, pour avoir plus de poissons !"

- "Et si j'avais plus de poissons, qu'est-ce qui se passerait ?"

- "Tu pourrais t'acheter une deuxième pirogue et après, tu aurais encore plus de poisson et ton revenu augmenterait"

- " Et après ?", s'enquiert le pêcheur

- "Après ? Tu pourrais t'acheter une barque à moteur. Avec ta barque, tu irais plus loin et tu pêcherais encore plus de poisson, avec moins d'efforts. Tu te ferais plus d'argent"

- "Ah, c'est bon, mais... et après ?"

- "Tu t'achètes un grand bateau et ainsi tu dépasses le niveau de la pêche artisanale, tu te lances dans la pêche industrielle !"

- "Je vois... Mais, après ?"

- "Tu pourras alors avoir des employés et t'assurer un revenu régulier. Les autres travailleront pour toi, et tu pourras te reposer comme tu veux"

- "Mais ! Qu'est-ce que je suis en train de faire là maintenant ?"

- "Ben... tu te reposes."

- "Et alors, chef, faut-il vraiment faire tout ce que tu dis avant de se reposer ?", conclut le pêcheur.

 

Cette petite fable soulève de grandes questions autour de la notion de développement et illustre un malentendu courant entre "développeurs" et "développés" en Afrique. Pour les premiers, le paysan pêcheur devrait produire davantage, dégager des surplus, viser l'enrichissement. Pour le pêcheur, la seule gestion du quotidien est son souci permanent. Il n'est pas dans le long terme, ne se projette pas dans l'avenir.

 

 

 

 

G.Assah est anthropologue, traducteur (langues éwé et minah), coordinateur du chantier jeunes de l'Alliance pour un monde responsable et solidaire.

 

 

Contact : BP 3014 Lomé, Togo.

Tags:

Please reload

© 2015 par Hetsika

  • Google+ - Black Circle
  • Facebook - Black Circle